Audits sur site : vers une recombinaison des pratiques d’évaluation RSE

Published in 2020 by

Type of document: Best practices, case studies

Nos clients nous le disent : augmenter le nombre d’audits sur site pour chercher à mieux maîtriser les risques RSE est contre-productif.

L’intégration des audits sur site dans un panel plus large d’outils d’évaluation RSE permet d’obtenir un meilleur retour sur investissement. Mieux réparties, les ressources sont utilisées plus efficacement pour obtenir des résultats plus ciblés et significatifs.

Further information

L’audit sur site est un outil puissant utilisé par tous les grands commanditaires internationaux. Les nouvelles exigences réglementaires de vigilance et de prévention de la corruption mais aussi les risques liés à la pandémie de covid-19 devraient stimuler son usage en tant que dispositif de contrôle auprès d’un panel toujours plus large d’entreprises et accélérer idéalement leur mutualisation. Ce nouveau livre blanc 2020 consacré aux audits sur site s’organise en 4 parties : 1) Limites des pratiques intensives d’audit sur site 2) Audits sur site et pandémie : interview de QIMA sur les premières données et risques à court terme 3) Combinaison audits sur site et évaluations : proposition d’une approche plus globale visant l’amélioration continue 4) Exemples d’approches : NESTLÉ, ORANGE et l’initiative Joint Audit Cooperation (JAC), SANOFI et l’initiative sectorielle Together for Sustainability (TfS) L’objectif ? Optimiser le rapport coût/efficacité des audits sur site sur le long terme en stimulant l’amélioration continue des partenaires commerciaux pour construire des chaînes d’approvisionnement toujours plus résilientes !